LA CHAMBRE LAMOUREUX

Inaugurée en décembre 2018 lors d’un programme consacré à Mozart, La Chambre Lamoureux dédie cette saison au diptyque constitué par Les Quatre Saisons de Vivaldi et Les Quatre Saisons de Buenos Aires de Piazzolla.
L’Orchestre vous invite à découvrir cette nouvelle formation orchestrale, une expérience inédite, reflet de l’aboutissement musical de l’Orchestre et l’expression d’une volonté qui lui tient à cœur : dévoiler au public son engagement scénique dans toute son authenticité. Cette formation intimiste permet l’interprétation d’un répertoire varié et proche du public, promesse d’un renouveau certain.

Retrouvez la Chambre Lamoureux lors de son prochain concert :

SEASONS
Jeudi 5 mars 2020 à 20h00
Salle Gaveau

CONTACT BOOKING
administration@orchestrelamoureux.com

Hugues Borsarello

Direction de la Chambre Lamoureux et violon solo

Pour Hugues Borsarello, tout est question de son. Celui de son violon d’abord. Issu d’une famille de musiciens où les cordes frottées résonnaient comme une évidence, il a très tôt endossé cette identité commune.

Bercé par les vieilles cires qui hantent la maison familiale, il questionne l’histoire de son instrument, la tradition qui accompagne des gestes si précocement acquis qu’ils en paraissent évidents. Il s’attache alors à développer ce qui lui semble primordial dans l’art d’interpréter : le discours, le naturel du phrasé et du son. Déconstruire pour dépasser, ne pas éviter l’enjeu technique mais le repenser.

Cette quête existentielle du son dépasse le domaine du violon, sans jamais le quitter. Il questionne son thème favori sous toutes ses dimensions. Il développe des compétences dans des domaines a priori éloignés de la pratique de son instrument, celui des techniques d’enregistrement et de reproduction du son. Il imagine, conçoit, développe, réalise toute sorte de matériel électroacoustique afin de tenter de reproduire au mieux les grands enregistrements du passé, autant que de capter ses propres interprétations.

Il se produit en tant que chambriste, soliste, ainsi qu’à la tête de la Follia – Orchestre de chambre d’Alsace dont il a pris la direction en 2009. Ses concerts l’amènent à découvrir les plus belles salles du monde entier.

Hugues Borsarello joue un violon de V. RUGGIERI, CREMONE, C. 1695.